Retour en haut de la page

Quelles sont les normes d'accessibilité des ascenseurs ?

On distingue principalement trois normes encadrant l’accessibilité des ascenseurs, portant notamment sur les dimensions, l’aménagement, l'installation et la sécurité.

La principale est la norme d’accessibilité EN 81-70, en vigueur depuis 2003 et actualisée en 2018. Obligatoire lors de l’installation d’un ascenseur neuf, que ce soit au sein d’un bâtiment neuf ou existant, cette première norme fixe les conditions d’accessibilité aux ascenseurs pour toutes les personnes, y compris celles en situation de handicap. Pour garantir cet accès, elle définit principalement les dimensions minimales autorisées pour l’ascenseur, la signalisation obligatoire (puissance du signal sonore, contrastes, etc.), les règles d’aménagement de la cabine (main courante, miroir, etc.) et les caractéristiques des commandes (disposition des boutons, contrastes, etc.). Bon à savoir : il existe également des solutions spécifiques pour garantir l’accessibilité d’un ascenseur existant, telle que la modernisation modulaire (remplacement de certains systèmes, comme les portes par exemple ou les commandes d’appel en cabine et au palier) ou le remplacement complet.

En plus du référentiel EN 81-70, deux autres normes ascenseur définissent les critères de sécurité et d’accessibilité à respecter par les ascenseurs :

  • la norme d’accessibilité EN 81-20, introduite en 2014 et obligatoire lors de l'installation de tout ascenseur depuis le 1er septembre 2017 ;
  • et la norme ascenseur EN 81-50, en vigueur également depuis le 1er septembre 2017.

Outre plusieurs exigences liées à la sécurité (résistance des portes, verrouillage de la porte de cabine, accès à la salle des machines, conception de certains composants utilisés au sein des ascenseurs, etc.), les normes EN 81-20 et EN 81-50 fixent deux principaux critères d’accessibilité :

  • la mise en place d’un détecteur d’obstacle, permettant aux personnes à mobilité réduite ou en situation de handicap d’utiliser l’appareil de manière autonome et en toute sécurité ;
  • le renforcement de l’éclairage de la cabine, celui-ci devant être d'une intensité minimale de 100 lux, tandis que l'éclairage d'urgence doit disposer a minima d'une autonomie de 5 lux de l'heure.

Vous souhaitez en savoir davantage sur l’accessibilité des bâtiments et les normes ascenseur ? Consultez nos pages dédiées à l'accès aux ascenseurs des personnes à mobilité réduite et aux règles de sécurité et d'accessibilité des ascenseurs.

Les normes d’accessibilité des ascenseurs

Pour aller plus loin

Cookies

KONE et ses partenaires utilisent des cookies pour optimiser la fonctionnalité du site et vous offrir la meilleure expérience possible lors de votre navigation. Votre consentement à l’utilisation de cookies non strictement nécessaires est libre et peut être modifié à tout moment. Si vous cliquez sur « continuer sans accepter », seuls les cookies obligatoires qui permettent au site de fonctionner correctement seront collectés.

Vous pouvez également consulter notre Déclaration de confidentialité.

WELCOME TO KONE!

Are you interested in KONE as a corporate business or a career opportunity?

Corporate site

Would you like to find out more about the solutions available in your area, including the local contact information, on your respective KONE website?

Your suggested website is

United States

Visitez le site web du pays