Retour en haut de la page

BIM & Bâtiments : pourquoi l’inclure dans vos constructions ?

Publié 03.11.2022

Déjà près 30 ans que le BIM existe ! Communément désigné comme le « jumeau numérique » d’un actif bâti, le BIM (pour building information modeling) serait cette maquette 3D qui lui est en tous points conforme. Le BIM, pourtant, ne se réduit pas qu’à cela. C’est aussi et surtout un processus de travail qui utilise la maquette numérique pour permettre une collaboration et une coordination plus efficaces des corps d’états. La maquette numérique dans ce contexte n’est pas uniquement une représentation 3D du bâti, mais une base de données qui regroupe l’ensemble des informations liées au bâtiment, constituant ainsi une source fiable et unique de renseignements liés au projet.

img_BIM

Né en 1995, aux Etats-Unis, à l’initiative d’entreprises du bâtiment cherchant à faciliter les échanges entre les différents corps de métiers (architectes, bureaux d’étude, maîtres d’ouvrage…), le BIM semble aujourd’hui arrivé à l’âge de la maturité.

En France, les pouvoirs publics ont lancé en 2019 le Plan BIM 2022, qui prend la suite du Plan Transition Numérique dans le Bâtiment (PTNB) déployé dès 2015. Son objectif : accélérer la transformation digitale du secteur immobilier, en généralisant l’utilisation du BIM dans la construction d’ici 2022.

Le BIM est aujourd’hui intégré à de grands chantiers - comme celui du Grand Paris Express mené par la Société du Grand Paris - et permet de faciliter le suivi de projet pour mieux respecter les délais et les contraintes budgétaires.

Au fond, si en l’espace d’un peu plus d’un quart de siècle, ce procédé de modélisation est devenu incontournable en matière de construction immobilière, c’est que ses bénéfices sont considérables.

Une conception en tous points conforme des projets

Le BIM est traditionnellement mis en place à l’initiative de la maîtrise d’ouvrage, qui reste idéalement positionnée pour définir la manière dont les architectes, les constructeurs et les sous-traitants vont travailler ensemble.

Parce qu’il permet de faire travailler les entreprises à partir d’une source unique de données, le BIM est un processus de travail activé dès la phase de conception. Il offre ainsi aux maitres d’ouvrages la garantie que le projet est conforme au programme et à leur demande. La mise en commun de l’ensemble des données, et la possibilité d’y accéder rapidement, assurent que le projet ait été étudié sous tous ses aspects, et réduit ainsi nettement la marge d’erreur ou d’oubli.

Le BIM garantit en ce sens une conception fiabilisée de l’ouvrage et permet d’éviter toute mauvaise surprise, tant au regard du respect des réglementations que de la mise en œuvre à venir du chantier.

Une construction maitrisée dans ses délais et son budget

En permettant lors de la phase de conception de mieux appréhender le projet, la transmission d’informations au moment de la construction se fait de manière naturellement plus fluide.

Prolongement du BIM Conception - ou créé de toute pièce -, le BIM Construction intègre les produits et matériaux finaux mais aussi l’ensemble des informations relatives au plan d’exécution. Toutes ces données sont accessibles à tout moment pour l’ensemble des intervenants, qui déposent en retour leurs renseignements directement en ligne sur l’outil. La maquette se met, elle, à jour au fur et à mesure de l’avancement du chantier.

Parce qu’il améliore la planification globale du projet et l’interaction entre les différents intervenants, le BIM contribue à améliorer les délais de construction, avec pour effet corrélatif vertueux de faciliter l’anticipation des coûts voire leur réduction.

À l’issue du chantier, enfin, un Dossier des Ouvrages Exécutés BIM (DOE BIM) est remis au maître d’ouvrage en même temps que la livraison des clés.

Une gestion plus efficace de l’exploitation du bâtiment

Qu’elles soient statiques (issues de la maquette) ou dynamiques (en provenance de l’exploitation), l’ensemble des données du bâtiment est mise en commun sur une plateforme unique, le BIM GEM (Gestion, Exploitation et Maintenance du site).

Durant tout le cycle de vie du bâtiment, ce partage des données au sein du BIM GEM impacte positivement les performances d’usage, d'occupation et de fonctionnement du bâtiment, en facilitant sa maintenance pour les gestionnaires, syndics, etc.

Parce qu’il intègre des données liées à tous les composants de l’ouvrage (durée de vie, contrat de maintenance, fabricant…), le BIM GEM permet d’opérer en temps réel le suivi de la consommation énergétique du bâtiment.

Il donne aussi la possibilité de simuler en 3D des actions qui mèneraient à une meilleure organisation de l’espace et, de ce fait, à une consommation énergétique plus efficace.

En effet, tous les composants du bâtiment, quelle que soit leur nature (mobilier, réseaux électrique ou sanitaire…), et qu’ils soient apparents ou masqués sous des faux-plafonds par exemple, deviennent localisables en un coup d’œil.

Utilisé comme outil opérationnel mis au service des prestataires qui interviennent sur le bâtiment tout au long de son cycle de vie, le BIM GEM permet de localiser immédiatement les défaillances et d’intervenir plus rapidement et efficacement.

Permettant également d’anticiper les pannes, le BIM GEM impacte à la baisse les coûts de maintenance. Il peut aussi faciliter la réversibilité du bâtiment, en donnant la possibilité d’effectuer des simulations 3D qui donneront une idée de l’impact des changements d’usages envisagés.

Enfin, le BIM peut participer à simplifier la gestion de bâtiments existants. Dans le cadre d’une mise aux normes d’accessibilité, par exemple, il permettra ainsi d’implanter des infrastructures (ascenseurs, rampes…) dans des emplacements crédibles dès l’esquisse.

Le BIM manager, garant du passage d’un mode BIM à l’autre.

La réussite du BIM d’exploitation réside dans la continuité entre maquette de conception et de maintenance. Les deux projets étant, par nature, sensiblement différents, le BIM GEM doit être pensé comme une entité à part entière, évolutive, et qui contiendra des éléments pertinents à l’exploitation.

Le passage d’un mode de projet à l’autre nécessite donc qu’il ait été pensé et préparé en amont. C’est là tout le rôle du BIM manager, dont la mission consiste à assurer la continuité d’information entre les phases du projet, de la conception à la déconstruction du bâtiment.

En prévoyant en amont toutes les phases et les livrables, le BIM Manager facilite le passage d’un BIM à l’autre entre les différentes étapes du projet, et permet au maître d’ouvrage d’optimiser les coûts. Il est en ce sens une ressource indispensable à la réussite du BIM, à toutes les étapes du cycle de vie du projet.

Pour aller plus loin dans la gestion de vos bâtiments intelligents :

Cookies

KONE et ses partenaires utilisent des cookies pour optimiser la fonctionnalité du site et vous offrir la meilleure expérience possible lors de votre navigation. Votre consentement à l’utilisation de cookies non strictement nécessaires est libre et peut être modifié à tout moment. Si vous cliquez sur « continuer sans accepter », seuls les cookies obligatoires qui permettent au site de fonctionner correctement seront collectés.

Vous pouvez également consulter notre Déclaration de confidentialité.

WELCOME TO KONE!

Are you interested in KONE as a corporate business or a career opportunity?

Corporate site

Would you like to find out more about the solutions available in your area, including the local contact information, on your respective KONE website?

Your suggested website is

United States

Visitez le site web du pays