La rénovation énergétique des bâtiments au service de l’environnement et des utilisateurs

La rénovation énergétique des bâtiments : une étape nécessaire pour bâtir la ville du futur ?

Moderniser ou rénover les bâtiments pour les rendre plus économes en énergie et plus agréables à vivre est une étape cruciale pour faire face à l'urgence climatique et atteindre l'objectif de zéro émission nette. En ce sens, l’objectif de la « vague de rénovation » de l'UE constitue une belle avancée, mais il peut et doit encore être amélioré. La « vague de rénovation », lancée par la Commission Européenne dans le cadre du pacte vert pour l’Europe (European Green Deal) en 2020, vise à accroître le nombre de bâtiments rénovés sur le plan de l'efficacité et de la performance énergétique. Elle s'inscrit parmi les mesures destinées à respecter les engagements de l'Accord de Paris, un pacte mondial visant à limiter la hausse de la température à un niveau nettement inférieur à 2 °C.

Publié 12.02.2024

Cette « vague de rénovation » a pour objectif de porter le taux de projets de modernisation des bâtiments au sein de l'UE de 1 % à 3 % par an. Si ces chiffres sont prometteurs, Hanna Uusitalo - vice-présidente de KONE pour l'environnement et le développement durable en Finlande estime que nous pouvons aller encore plus loin: « Notre objectif visant à augmenter le pourcentage de projets de modernisation des bâtiments devrait être bien supérieur, entre 7 % et 10 % par an ».

Personnes entrant et sortant d'un hall d'hôtel et une personne attendant un ascenseur en arrière-plan.
Pour réussir un projet de modernisation, le flux de mobilité d’un bâtiment doit être adapté aux nouveaux besoins des utilisateurs.

La modernisation au service de la planète et des personnes

Les arguments en faveur d'’une augmentation des projets de modernisation sont nombreux. Représentant 40 % de la consommation énergétique en Europe, les bâtiments contribuent fortement aux émissions de gaz à effet de serre responsables du changement climatique. Les trois quarts de cette énergie sont consacrés au fonctionnement du bâtiment et le quart restant est issu de la fabrication des matériaux de construction. Par ailleurs, Hanna Uusitalo évoque une étude de 2017 selon laquelle 97 % du parc immobilier européen existant nécessite une amélioration sur le plan de l'’efficacité énergétique. Des chiffres qui laissent entrevoir une marge de manœuvre importante en termes de réduction des émissions de carbone en Europe. « La vague de rénovation démarrera progressivement à plusieurs niveaux, puis elle finira par s'accélérer ». Mais la modernisation ne doit pas se limiter à réduire la consommation énergétique des bâtiments, elle doit également améliorer l’expérience des utilisateurs en optimisant les flux de mobilité. Améliorer la circulation des personnes en modernisant les ascenseurs permet par exemple de mieux répondre aux besoins des utilisateurs d’un bâtiment à long terme et de réduire les temps d’attente.

Les villes du futur existent déjà

La bonne nouvelle, c'est que les futures villes de 2050 ont déjà été construites. « Près de 80 % des bâtiments qui existent aujourd'hui existeront encore en 2050 », explique Hanna Uusitalo. « Il est maintenant essentiel de les améliorer en termes de conception, de durabilité écologique, et de neutralité carbone. Pour cela, nous devons repenser et moderniser le parc existant afin qu'il soit aussi efficace que les bâtiments neufs ».

Pour mener à bien la modernisation et la transformation des bâtiments, il est essentiel de comprendre, de moderniser et d'optimiser l'accessibilité et les flux de personnes. « Il faut se préparer intelligemment. Nous devons placer les personnes au cœur de la modernisation, et travailler ensemble afin de mieux comprendre les flux de personnes dans les bureaux, les hôpitaux, les hôtels, les lieux de loisirs et tous les espaces qui réunissent des personnes ». Il s'agit également de mieux prendre en compte la manière dont les personnes se servent d'un bâtiment. « Si les personnes n'utilisent qu'un étage, inutile de gaspiller de l'énergie dans les autres étages inoccupés ».

L'année dernière, la Commission européenne a annoncé un projet visant à rendre 100 villes climatiquement neutres d'ici 2030. Ces villes seront des écosystèmes pilotes destinés à guider les autres villes dans leur transition vers la neutralité climatique d'ici 2050. Et à la grande surprise de Hanna Uusitalo, 400 villes se sont portées volontaires pour ce projet. « L'envie de changement est bien là ! »

Couple avec des bagages appuyant sur le bouton de l'ascenseur.
Les solutions intelligentes et économes en énergie jouent un rôle clé dans la modernisation des bâtiments.

La rénovation des ascenseurs pour des bâtiments plus respectueux de l’environnement

Dans le cadre de la modernisation des bâtiments, les ascenseurs KONE sont une solution pour réduire les émissions de manière innovante. Ils sont équipés de systèmes d'entraînement à régénération qui récupèrent l'énergie habituellement perdue et la stockent pour alimenter le moteur. Ils sont également capables d’ajuster leur consommation d'énergie en prenant en compte des paramètres comme le taux d'occupation ou l'heure de la journée. Par ailleurs, ils sont dotés d’une IA qui leur permet de regrouper les usagers qui se rendent au même étage, réduisant ainsi le nombre d'arrêts et le temps de fonctionnement.

Chez KONE, les produits sont pensés « en tant que services ». C’est pourquoi nous proposons un service de maintenance préventive pour l’ensemble de nos ascenseurs, escaliers mécaniques et portes automatiques. Nous proposons également une offre de remplacement des pièces usagées contribuant à l'efficacité énergétique et au développement d'une économie circulaire. Les fabricants récupèrent, recyclent ou réutilisent des matériaux issus des rénovations dans d’autres chaînes de valeur, nouvelles ou déjà existantes.

Dans le futur, Hanna Uusitalo envisage une solution semblable aux applications de rencontres. « Imaginez une plateforme dédiée à l’économie circulaire, alimentée par l'IA, qui assure des transactions performantes sur les nouvelles chaines de valeur ». La construction des bâtiments existants a déjà généré d'importantes quantités d'énergie. La rénovation constitue de loin la solution la moins polluante par rapport à la démolition et à la reconstruction. Cette étape est donc décisive pour parvenir à un avenir durable et respectueux de l'environnement.

Recevoir la newsletter trimestrielle

img_Illustration_BrandRefresh

Vous craignez de manquer de temps pour vous rendre régulièrement sur notre blog ? Inscrivez-vous à la newsletter et recevez chaque mois dans votre boîte mail un condensé de nos meilleures publications.

Cookies

KONE et ses partenaires utilisent des cookies pour optimiser la fonctionnalité du site et vous offrir la meilleure expérience possible lors de votre navigation. Votre consentement à l’utilisation de cookies non strictement nécessaires est libre et peut être modifié à tout moment. Si vous cliquez sur « continuer sans accepter », seuls les cookies obligatoires qui permettent au site de fonctionner correctement seront collectés.

Vous pouvez également consulter notre Déclaration de confidentialité.