Attentes des Français pour les logements collectifs

Logement collectif : vers de nouveaux services pour satisfaire les résidents ?

La crise sanitaire a fortement marqué les attentes des Français vis-à-vis de leur logement collectif. Hygiène, sécurité, écologie… Une étude menée par KONE et YouGov auprès de plus de 3 000 personnes montre les nouveaux services et besoins à prendre en compte pour l’évolution de l’immobilier résidentiel dans les années à venir.

Publié 18.04.2022
img_Famille devant immeuble résidentiel

Immeubles résidentiels : les nouvelles attentes des Français

« Confinements successifs, distanciation sociale, consignes sanitaires, semblent avoir marqué les Français dans leur rapport à leur immeuble », estime Cédric de la Chapelle, directeur modernisation de KONE France et spécialiste du segment résidentiel. Une analyse corroborée par l’étude réalisée par YouGov pour KONE en octobre 2021, selon laquelle les Français recherchent désormais « un environnement de vie sécurisé et protecteur ». Pour Cédric de la Chapelle, « on peut parler d’immeuble ‘cocon’ ».

Cette aspiration à un confort sécurisant et rassurant se traduit par de nouvelles priorités pour les Français vivant dans un immeuble. 95 % des personnes interrogées pensent ainsi que l’hygiène et la propreté sont des éléments importants pour la qualité d’un bâtiment résidentiel – une considération d’autant plus marquée chez les plus de 55 ans (98 %).

Le bon fonctionnement des équipements et la sécurité arrivent en seconde position des attentes pour un logement collectif, avec 94 % des répondants qui estiment qu’il s’agit d’un élément important, suivi par une bonne information sur la vie de l’immeuble (87 %). Cette troisième priorité se manifeste notamment par un besoin grandissant de convivialité qui s’exprime de manière très franche chez les plus de 55 ans (85 %).

Cap sur de nouveaux services

En parallèle, l’étude a mis en exergue les aspects essentiels pour favoriser le bien-vivre ensemble et rendre le quotidien plus facile. Outre la nécessité de mettre en place un service assurant la qualité et le bon fonctionnement des équipements, notamment les ascenseurs, le système de chauffage ou encore l’interphonie qui peuvent, en cas de défaillance, compliquer sérieusement la vie des habitants d’un immeuble, la question de l’accessibilité – notamment chez les plus de 55 ans – occupe, elle aussi, une place essentielle.

A ce titre, l’ascenseur représente un équipement « essentiel et nécessaire » pour optimiser la mobilité de l’ensemble des habitants d’un immeuble. Pour Cédric de la Chapelle, l’ascenseur est « la colonne vertébrale de la mobilité au sein de l’immeuble, permettant à toutes et tous de se déplacer. Il est essentiel qu’il fonctionne de manière optimale ».

Par ailleurs, les résidents attendent également de nouveaux services, plus proches de leurs besoins. Une personne interrogée sur deux se dit ainsi intéressée par la mise en place d’un ensemble de services pouvant aller de la conciergerie à la mise à disposition d’espaces partagés, notamment des jardins, ou encore de casiers pour la livraison des achats en ligne.

Pour une approche plus servicielle et technologique

L’innovation technologique suscite un réel engouement des personnes vivant en logement collectif, 11 % des interrogés estimant que l’immeuble de demain doit être intelligent et connecté pour mieux satisfaire leurs besoins.

La technologie peut en effet permettre d’améliorer de manière très concrète et intuitive la vie quotidienne des résidents et peut prendre plusieurs formes : matériaux antimicrobiens, écran d’information en temps réel dans les parties communes, robots nettoyeurs pour les parties communes, etc.

« L’immeuble connecté et serviciel a le vent en poupe, en particulier auprès des nouvelles générations, note Cédric de la Chapelle. Et bonne nouvelle, beaucoup de choses sont déjà possibles aujourd’hui grâce à la connectivité des équipements. Le robot capable de se déplacer dans les étages pour livrer ou faire le ménage, ce n’est pas de la science-fiction ! »

La ville de demain sera éco-responsable et coopérative

img_Immeuble résidentiel

Si l’utilisation de la technologie rencontre un certain écho, près de la moitié des résidents en logement collectif appellent aussi de leurs vœux un modèle d’immeubleéco-responsable(41 %). Cela passe notamment par une meilleure maîtrise des consommations d’eau et d’énergie, mais aussi par l’utilisation de matériaux biosourcés ou recyclés. Si l’immeuble de demain doit être éco-responsable, il doit également devenir coopératif pour 10 % des répondants.

« L’écoresponsabilité et la coopération correspondent à des valeurs et à des modes de vie très en phase avec les préoccupations des Français, conclu Cédric de la Chapelle. Le numérique et la technologie sont quant à eux davantage des outils à notre disposition. »

« Plus qu’une finalité, l’immeuble connecté est surtout considéré comme un moyen d’atteindre un mode de vie plus responsable et plus coopératif ».

L’immobilier résidentiel de demain a un visage : celui du smart-building où la maîtrise des besoins, des équipements, des flux, des consommations sera la priorité.

Blog Perspectives Urbaines

Recevoir la newsletter mensuelle

img_Illustration_BrandRefresh

Vous craignez de manquer de temps pour vous rendre régulièrement sur notre blog ? Inscrivez-vous à la newsletter et recevez chaque mois dans votre boîte mail un condensé de nos meilleures publications.

Cookies

KONE et ses partenaires utilisent des cookies pour optimiser la fonctionnalité du site et vous offrir la meilleure expérience possible lors de votre navigation. Votre consentement à l’utilisation de cookies non strictement nécessaires est libre et peut être modifié à tout moment. Si vous cliquez sur « continuer sans accepter », seuls les cookies obligatoires qui permettent au site de fonctionner correctement seront collectés.

Vous pouvez également consulter notre Déclaration de confidentialité.