• PAGE D'ACCUEIL
Retour en haut de la page

L’ingénierie de projet, accélérateur de performance d’un chantier en termes de conception, de coût et de délais

Publié 14.09.2021

Les métiers de l’ingénierie constituent un maillon essentiel dans le bon déroulement d’un chantier de construction ou de rénovation. À la clef, plus de sécurité et d'efficacité, au service d'une solution parfaitement adaptée aux besoins du client. Explication avec Virginie Wagner, Directrice des Opérations et de l’Installation chez KONE France.

Virginie Wagner, Directrice des Opérations et de l’Installation chez KONE France
Virginie Wagner, Directrice des Opérations et de l’Installation chez KONE France

Plus qu'un simple ingrédient, l’ingénierie de projet est un facteur de réussite d'un chantier de construction ou de rénovation, a fortiori s’il est d'ampleur.

Elle se traduit tout d’abord par la planification des tâches et l'analyse de risques. Un chantier bien préparé permet de réduire les problèmes de sécurité : une priorité.

En contact direct avec le donneur d'ordre, l’équipe Ingénierie va ensuite, à toutes les étapes du projet - de la conception, l'exécution, jusqu'à sa mise en service, s'assurer de son bon déroulement et l'accompagner.

Avec un objectif : cerner au mieux les attentes du client et anticiper d'éventuelles contraintes, afin de proposer les solutions les mieux adaptées, dans le respect du cahier des charges.

« L’ingénierie permet de fiabiliser le projet en termes de programme, de coût, mais aussi de délais de livraison », résume Virginie Wagner, directrice des Opérations et de l’Installation chez KONE.

Cependant, en matière de BTP, les imprévus sont nombreux. L’ingénierie de projet est là alors pour proposer des ajustements en partenariat avec le client, l’idée « n’étant jamais d’imposer des solutions, insiste Virginie Wagner. Même si l'ascensoriste est un métier très spécialisé, l'ingénieur doit rester à l’écoute de son client ».

«Proposer de vraies solutions et pas seulement des produits »

Chez KONE, fortement tournée vers l'innovation, cette fonction a toujours existé. Ces dernières années, cependant, elle s'est encore développée. « L'ingénierie est présente non seulement en bureau d'études, mais aussi de plus en plus sur le terrain », explique Virginie Wagner.

Pour répondre aux attentes des marchés locaux et à la réglementation, l'ascensoriste KONE possède dans chaque pays sa propre Direction Ingénierie. L’Hexagone, qui concentre une part importante de l’activité du Groupe finlandais, compte ainsi pas moins d’une cinquantaine de collaborateurs.

La valeur ajoutée de ce service ? Un chef de projet et un ingénieur solution présents aux côtés du client pendant toutes les phases d’un chantier de construction pour toute la durée de vie du projet. Dans chaque pays, l’équipe projet s’appuie sur un bureau d’études, lui-même en lien avec le support Ingénierie du Groupe, situé en Finlande. « Grâce à ces échanges réguliers avec la R&D et le client, l'ingénieur est en mesure de proposer de vraies solutions et pas seulement des produits », poursuit Virginie Wagner.

L’avènement du numérique a révolutionné les métiers de l’ingénierie. L’utilisation du « Building Information Modeling » (BIM), une méthode de conception utilisant les données du bâtiment, ouvre pour l’ingénierie des possibilités infinies. L’intégration, début 2021, d’un BIM manager au sein de l’équipe représente « une aide précieuse, qui nous a permis de gagner en fiabilité des données et des projets, et en réactivité », assure Virginie Wagner.

Dans une logique d'amélioration continue, l'ingénierie cherche également à maximiser l'efficacité des process d'un chantier de construction. « Ainsi, lors de la fabrication des appareils, des solutions optimisant le temps sur chantier sont intégrées ; celles-ci permettent par exemple de gagner du temps sur l’implantation d’un appareil grâce à des gabarits ou rendre plus facile certaines tâches comme le dé-filmage des portes en fin de chantier » cite Virginie Wagner.

En pointe sur les dernières nouveautés du marché, les ingénieurs KONE jouent aussi un vrai rôle d'accompagnement auprès du client.« En France, tous nos appareils bénéficient d’une connectivité digitale native. L'ingénierie, qui a là toute sa part de prescription, d'explication, peut proposer d’accompagner le client sur ce type de solution nouvelle. »

Un partenariat gagnant-gagnant

img_Un partenariat gagnant-gagnantCet échange avec le client est la clef de voûte d’un partenariat réussi. La création des ascenseurs de la ligne 14 du métro parisien, conduite actuellement par KONE pour le compte de la RATP, en est un bon exemple.
« La Régie, qui entretient elle-même les équipements, nous a demandé d’adapter nos produits en usine ou sur le chantier pour répondre à des exigences de maintenance propres », rapporte Virginie Wagner.
Pour permettre à la RATP d’assurer la maintenance, KONE a ainsi accepté de modifier son système d'évacuation d’eau ou l’accès aux faux plafonds de ses ascenseurs.
Elle a aussi fait évoluer le logiciel de ses ascenseurs pour l'adapter à l'outil client. Objectifs : en cas de panne, pouvoir redémarrer l’appareil à distance ou évacuer les passagers d’un ascenseur en utilisant les cabines voisines.

KONE a travaillé très en amont avec le client. Au programme, des tests in situ et des allers-retours entre le chantier et l’usine dans une logique d'amélioration continue.« On est dans l'élaboration permanente », témoigne Virginie Wagner.

Prochaine étape : équiper les ascenseurs de la ligne 11 de capteurs détectant la présence de passagers et capables d'actionner l'ascenseur. Finis les boutons !

Cette collaboration s’est traduite par des avancées majeures en matière de R&D. Autant d’innovations qui vont s’avérer très utiles pour aborder les programmes à venir, comme l'équipement en ascenseurs et en escaliers mécaniques des futures lignes du Grand Paris.

L’ingénierie au service d’une construction plus durable

Quant aux données collectées grâce aux ascenseurs connectés, elles permettent non seulement d'améliorer la qualité du service, mais aussi de réduire l’empreinte énergétique du bâtiment.« Savoir que les ascenseurs sont utilisés entre telle heure et telle heure, par tant de personnes à tel endroit permet de savoir quel étage il faut chauffer ou éclairer, et donc de faire des économies dans la consommation d’un bâtiment », illustre Virginie Wagner.

Le département Ingénierie de KONE travaille avec des start-ups pour concevoir des équipements plus durables.« Nos produits, qui enregistrent sur l’ensemble de leur cycle de vie une très bonne note environnementale, ont un taux de recyclabilité de 95 % », assure Virginie Wagner. De plus en plus, l’entreprise réutilise les matériaux : comme les lumières servant à éclairer les gaines d’ascenseur pendant chantier de construction qui peuvent être ré-utilisées ensuite, en seconde vie, dans des parkings ; ou encore les cartes électroniques de certains ascenseurs, testées et reconditionnées, qui sont réutilisées dans des remises en service ou réparations d’appareils. Un changement de paradigme auquel KONE sensibilise ses clients, pour une ingénierie durable au service des chantiers de construction.

En savoir plus sur les solutions KONE

Cookies

Avec votre accord, KONE aimerait utiliser des cookies placés par nous ou par des partenaires sur ce site. Votre consentement à l'installation de cookies non strictement nécessaires est libre et peut être retiré à tout moment. Si vous continuez sans accepter, seuls les cookies nécessaires pour permettre au site de fonctionner correctement seront collectés.

Vous pouvez également consulter notre Déclaration de confidentialité.

WELCOME TO KONE!

Are you interested in KONE as a corporate business or a career opportunity?

Corporate site

Would you like to find out more about the solutions available in your area, including the local contact information, on your respective KONE website?

Your suggested website is

United States

Visitez le site web du pays