Back to top

L'ESSOR DE LA CONSTRUCTION VERTE

La mode est définitivement au vert. Nous ne parlons pas ici des derniers défilés, mais d'une tendance encouragée par les propriétaires de bâtiments et maîtres d'ouvrage, qui s'intéressent toujours plus à la construction durable. Comment cela se décline-t-il dans le secteur et comment KONE apporte-t-elle sa pierre à l'édifice ?

Les tendances mondiales de la construction verte en 2016, relevées par l'organisation internationale World Green Building Council, donnent une image positive de l'avenir des bâtiments. Il en est ressorti que plus de 1 000 personnes interrogées dans 69 pays projetaient de construire plus vert pour plus de 60 % de leurs projets 2018. C'est un objectif ambitieux qui, s'il est atteint, impliquera que les bâtiments éco-efficients pourraient bientôt être la norme.

Le rapport indique par ailleurs que les économies émergentes telles que le Brésil, l'Inde, l'Arabie saoudite et l'Afrique du Sud, seront le moteur de la croissance verte dans les trois prochaines années, avec un développement deux à six fois supérieur aux niveaux actuels de bâtiments verts. On s'attend également à la poursuite de l'expansion dans les pays développés, tels les USA, l'Allemagne et le Royaume-Uni.

Le succès grandissant des bâtiments verts n'est pas une surprise car ils offrent des réductions significatives des coûts d'exploitation par rapport aux bâtiments traditionnels. Même les personnes interrogées dans le cadre du rapport sur les tendances mondiales de la construction verte en 2016 attendent des économies de l'ordre de 14 % sur les coûts d'exploitation sur cinq ans pour les nouveaux bâtiments verts et 13 % d'économies sur les coûts d'exploitation sur cinq ans pour les projets de rénovation verte et de modernisation.

Ceci explique donc l'intérêt croissant pour l'acquisition de certifications bâtiments verts telles que LEED et BREEAM.

KONE : DES OBJECTIFS AMBITIEUX

KONE aussi va de l'avant avec ses programmes verts. Ses objectifs sont doubles. KONE vise à améliorer l'éco-efficience de ses solutions et à réduire les émissions de gaz à effet de serre de ses propres activités.

Le Rapport de Développement Durable 2015 de la société mesure les deux valeurs. Voyons plutôt les solutions proposées.

Le MonoSpace® 500 de KONE, ascenseur sans local des machines et peu encombrant, offre un rendement énergétique jusqu'à 90 % supérieur à celui des ascenseurs KONE des années 1990. Il en va de même pour la technologie de traction sur grandes hauteurs. Ainsi le câble UltraRope™ a permis de diminuer de 15 % la consommation d'énergie d'un ascenseur sur une course de 500 m, et sa solution de régénération offre des économies d'énergie de 20 à 35 %, en récupérant l'énergie libérée lors de l'utilisation de l'ascenseur.

Les escaliers mécaniques présentent également des avantages. La solution éco-efficiente de KONE diminue la consommation d'énergie en ralentissant voire en arrêtant l'escalier mécanique lorsqu'il n'est pas utilisé, et le système de gestion de destination KONE optimise la circulation, ce qui réduit la taille et le nombre d'ascenseurs nécessaires dans un bâtiment.

LE TEMPS DE LA MÉTAMORPHOSE EST VENU

Selon l'association européenne des ascenseurs (ELA), plus de 50 % des ascenseurs et escaliers mécaniques en Europe ont déjà plus de 20 ans et ce chiffre devrait passer à 60 % en 2020. Cela implique qu'il est temps de se moderniser. Les innovations technologiques éco-efficientes de KONE entrent en jeu ici aussi.

La modernisation d'un ascenseur permet de réaliser des économies d'énergie allant jusqu'à 70 %. Les gains sont également intéressants parce que les propriétaires de bâtiments engagent des frais de fonctionnement inférieurs et assurent une gestion prévisible de la durée de vie.

LA TOUCHE NUMÉRIQUE

Alors que les innovations technologiques jouent un rôle prépondérant, la route qui s'ouvre devant nous semble prometteuse. C'est parce que nouvelle technologie rime avec durabilité améliorée. La technologie dans les bâtiments intelligents aide les propriétaires et gestionnaires d'installations à améliorer le rendement énergétique et l'efficacité globale des ressources de leurs bâtiments, tout en améliorant la circulation des personnes. Ajoutez à cela la puissance de la numérisation et vous obtenez un résultat impressionnant.

Prenons l'exemple du récent partenariat de KONE avec IBM. Il permettra d'ajouter un moteur d'analyse cognitive aux services KONE. En pratique, cela signifie que KONE peut résoudre des problèmes avant même qu'ils ne surviennent, puisque ces platesformes analytiques apprendront constamment et identifieront mieux les besoins ultérieurs.

Pour l'instant, chaque initiative visant à « passer au vert » porte ses fruits. Et c'est bien une tendance qui ne risque pas de se démoder avant des années.

Partagez, envoyez, imprimez cette page