Back to top

L'INNOVATION – LA NOUVELLE DEVISE

KONE change d’approche vis-à-vis de l'innovation pour aborder plus de domaines et créer une valeur distincte. Voici un aperçu de ce qui se prépare !

« Nous voulons perturber l'industrie », déclare Teppo Voutilainen, Responsable de la Division Nouveaux Services et Nouvelles Solutions de KONE. Son équipe a été mandatée pour chercher des activités et des modèles entièrement nouveaux qui n'existent peut-être même pas encore.

« On nous a demandé de chercher en dehors des sentiers battus et de créer un nouvel environnement pour innover », ajoute-t-il, débordant d'enthousiasme.

Cet engouement provient de la nouvelle approche de KONE à l'égard de l'innovation. La convergence de la concurrence, de la numérisation et de l'urbanisation croissante a créé de nouvelles opportunités pour l'entreprise. Et le but de KONE est d'exploiter son potentiel pour présenter des solutions uniques et remplir sa mission, à savoir améliorer la mobilité dans les villes.

« Les technologies du Cloud, les réseaux plus rapides, la puissance informatique et les technologies de capteurs sont tous des éléments cruciaux. »

CONSTRUIRE UNE ÉCONOMIE COLLABORATIVE

L'entreprise met en œuvre un programme d'accélération de l'innovation. En interne, elle a formé une nouvelle unité Technologie et Innovation, qui réunira les fonctions Recherche & Développement et Technologie de l'Information, pour répondre aux besoins du paysage technologique en mutation permanente.

Tomio Pihkala, Directeur de la Technologie responsable de cette nouvelle unité, est conscient que la numérisation et ses perturbations technologiques stimulent l'innovation. « Les technologies du Coud, les réseaux plus rapides, la puissance informatique et les technologies de capteurs sont tous des éléments cruciaux », dit-il.

C'est peut-être pourquoi KONE parie sur un partenariat fructueux – comme celui avec IBM. KONE utilisera la technologie d'IBM pour exploiter le potentiel de la numérisation et l'Internet des Objets (IoT). La plateforme IBM Watson IoT sur le Cloud permettra de collecter et stocker des données sur l'équipement, de construire des applications, d'élaborer de nouvelles solutions et d'offrir des expériences innovantes aux clients de KONE.

Mais ce n'est pas tout. KONE fait également appel aux start-up en pleine effervescence.

« Nous organisons des hackathons lors desquels nous invitons 15 équipes issues de start-up à travailler pendant 48 heures. Nous leur présentons des problèmes à résoudre et ils nous proposent des idées », explique Pihkala.

Faire appel à l'économie collaborative fait partie de la stratégie d'innovation de KONE.

« Les innovations se feront dans le cadre d'écosystèmes et d'un réseau de partenariats. Qui plus est, au sein de réseaux mondiaux, et de plus en plus avec les clients qui occupent une place de leader dans l'industrie », indique Pihkala.

Voutilainen est d'accord. « Nous serons dans un dialogue ouvert et actif avec les clients et les collaborateurs en contact avec la clientèle, et nous travaillerons également en étroite collaboration avec la R&D », dit-il en mettant en avant la stratégie de KONE.

SE PRÉPARER EN VUE D'UN TSUNAMI D'INNOVATIONS

KONE a déjà d'impressionnantes références en matière d'innovation. En 2016, la revue d'affaires Forbes l'a classé parmi les 50 premiers chefs de file mondiaux dans le domaine de l'innovation, lui permettant ainsi de côtoyer d'autres entreprises comme Tesla, Amazon et Apple.

Parmi les références en matière d'innovation, citons par exemple le KONE MonoSpace, ascenseur sans local de machines inventé en 1996, et le KONE UltraRope™, câble ultra-léger en fibre de carbone qui rend possible les trajets dans les bâtiments de grande hauteur. Ces deux technologies révolutionnaires ont redéfini l'innovation dans l'industrie.

Mais rien n'est immuable. Ainsi, en raison des changements dans la dynamique du marché et des technologies, l'entreprise doit exploiter de nouveaux domaines pour se développer. Donc, au lieu de savourer la gloire des réalisations passées, KONE veut s'assurer qu'elle restera à l'avant-garde du développement technologique à l’avenir.

« Nous devons saisir toutes les opportunités », dit Pihkala. Pour KONE, cela signifie inciter ses quelques 50 000 employés à utiliser leurs réseaux personnel et professionnel pour chercher des idées.

« Nous avons commencé à recueillir de nombreuses bonnes propositions de partenaires de différents pays mais je veux voir un plus gros tsunami », indique Pihkala, dont les ambitions ne se limitent pas à certains territoires. « Nous devons puiser dans la Silicon Valley, l'Inde du Sud et Shanghai », ajoute-t-il en dressant une rapide liste de souhaits pour KONE.

TROUVÉ FIÈREMENT AILLEURS

Mais les risques, les coûts et les avantages de l'innovation peuvent-ils être équilibrés – peut-on innover sans prendre de risques en même temps ?

« L'innovation n'est pas une question d'équilibre. L'équilibre représente le statu quo, tandis que l'innovation implique de défier le statu quo. Il y aura toujours des risques, mais il s'agit de comprendre la nature de ces risques en alignant ses priorités et ses investissements », explique Daniel Roos, Directeur du bureau de Göteborg d'Arthur D. Little, premier cabinet de conseil en innovation dans les pays scandinaves.

Roos donne l'exemple d'un constructeur automobile qui investissait des milliards dans la R&D, et pourtant la peur d'échouer l'empêchait d'innover véritablement. « Il existe certains risques pour lesquels on ne peut rien faire, mais cette société essayait de les ignorer. Les risques et les échecs n'étaient pas tolérés et cela est devenu un blocage. Nous l'avons aidé à développer une nouvelle façon d'identifier les risques et d'en parler pour faire à nouveau jaillir les idées. »

Avec la numérisation qui change les règles du jeu, les organisations passent de plus en plus de la mentalité du « non inventé sur place » à celle du « trouvé fièrement ailleurs ».

« Quand on avance en terrain inconnu, on a besoin de nouvelles compétences. Parfois le chemin le plus court pour y parvenir est l'innovation ouverte. Les entreprises qui réussissent adoptent de plus en plus les écosystèmes de l'innovation ouverte », fait remarquer Roos.

« L'innovation est et sera le moteur du changement dans les années à venir. La culture de l'innovation donnent aux entreprises un avantage par rapport à leurs concurrents et les aident à garder une longueur d'avance. Mais la culture est omnivore : elle mange tout au petit-déjeuner. Une culture pauvre ou une grande culture sont à la fois la cause et l'effet de la performance en matière d'innovation », conclut-il.

Partagez, envoyez, imprimez cette page